• Le réseau des paysagistes en Bretagne

Comment mieux maitriser la gestion de l’eau pour entretenir son jardin ?

Dans un souci de préservation de notre environnement naturel, nous disposons de différents moyens pour préserver les ressources en eau dans nos jardins. Ces moyens s’organisent autour de la récupération des eaux de pluie et une consommation d’eau mesurée.

Récupération des eaux de pluie

Les eaux de pluie constituent une source d’approvisionnement non négligeable, adaptée aux besoins des plantes et gratuite. Les ruissellements sur un terrain pentu et bien sûr les toitures peuvent permettre de récupérer des quantités d’eau tout à fait considérables.

Les eaux ainsi récupérées doivent être stockées pour répondre aux besoins en arrosage pendant les périodes sèches. Il existe aujourd’hui dans le commerce des containers de différentes tailles pouvant suffire à couvrir les besoins en eau d’un jardin.

Un cuve de récupération des eaux de pluies de 300 litres pourrait trouver sa place auprès de la cabane, à proximité du bac potager…

Consommer moins d’eau

Choix des végétaux

Choisir prioritairement des variétés de plantes adaptées que l’on trouve chez les pépiniéristes producteurs de la région. Les variétés anciennes et locales de légumes ou d’arbres fruitiers, parce qu’elles sont adaptées à notre terroir ou notre climat, sont en général moins gourmandes en eau et résistent mieux à la sécheresse. Renseignez-vous autour de chez vous et voyez quelles variétés sont habituellement cultivées, notamment par les anciens. De même les variétés ornementales naturellement présentes dans votre région sont à privilégier.

Couvrir le sol

Le jardinage au naturel préconise la couverture permanente du sol au jardin. Le sol du potager, les pieds des haies, arbres et arbustes, les massifs peuvent être couverts avec plusieurs types de paillage :

  • avec un paillage classique, végétal ou minéral, acheté en jardinerie : cosses de cacao ou de Sarrasin, broyat de Miscanthus…
  • avec un mulch de déchets végétaux provenant du jardin : résidus de tailles, tontes et feuilles passés à la tondeuse à gazon
  • avec un BRF (Bois Raméal Fragmenté) acheté en vrac, indiqué pour les grands jardins
  • Ces paillages sont à déposer en couche épaisse de 5 à 10cm pour être efficaces et sont à renouveler au fur et à mesure de la décomposition.

La couverture permanente du sol a plusieurs vertus. Elle le maintient plus frais et humide, les besoins en arrosage sont ainsi considérablement diminués.

Les plantes indésirables s’installent moins facilement, allégeant ainsi la corvée de désherbage. Le sol, protégé par le paillage, reste aéré et meuble en n’étant plus directement exposé à la pluie, au vent et au rayons du soleil.

En se décomposant, la couverture végétale du sol produit de l’humus qui participe à un sol vivant et nourrissant, secret des plantes en bonne santé.

Enfin, en recyclant sur place les déchets verts produits par le jardin, on participe à un cercle écologique et économique vertueux.

Arrosages

On privilégiera des arrosages peu fréquents, abondants et localisés aux pieds des plantations. Cette pratique encourage les plantes à développer des racines en profondeur et à être plus résistantes en période de sécheresse.

 

Fiche proposée par Rue des Jardins, éco-conception à Rennes

Autres articles

Le carré potager : mini espace pour maxi rendement

Avis aux jardiniers en herbe qui souhaitent se lancer dans la culture de légumes mais disposant de petites surfaces ou d’une expérience réduite en jardinage : le carré potager est la solution idéale ! Lire la suite

Plantation du bambou dans votre jardin : avantages et conseils

Vous trouverez ici quelques petits conseils pratiques sur la plantation du bambou par un spécialiste : où, quand et comment bien planter son bambou ? Lire la suite

Phytoépuration : le procédé naturel pour le filtrage de vos eaux usées

La phytoépuration est un procédé naturel de traitement des eaux utilisant les propriétés biologiques de diverses plantes de type macrophyte ou microphyte, mais aussi des microfaunes les accompagnants. Les plantes … Lire la suite

Suivre @PaysagistesBret sur Twitter.

Curabitur justo ut dictum eget ut id pulvinar leo massa